Logo telephone-bleu

numéro non surtaxé

logo EXPERT BATIMENT PARIS

Expertise technique du bâtiment, conseils, assistance et suivi de travaux

09 83 77 00 48

Rénovation énergétique de votre habitat ou de vos locaux professionnels

Expert en économie et efficacité énergétique des bâtiments, nous vous assistons dans toutes les phases de la rénovation énergétique de votre bien. 

 

Nous vous accompagnons dans les phases suivantes :

 

-  Réalisation de l'audit énergétique déterminant précisément les travaux à entreprendre.

-  Détermination d'une enveloppe de travaux. Selon leur importance et votre budget, nous vous conseillons

   dans le planning d'éxécution.

-  Recherche d'entreprises qualifiées en mesure de réaliser ces travaux

-  Suivi du chantier afin de garantir des ouvrages réalisés  conformément aux règles de l'art et à ceux

   commandés.

-  Vérification de la légitimité des appels de fonds (selon avancée des travaux)

-  Réception des travaux. Assistance à la rédaction du procès-verbal de réception et suivi de levée des réserves.

   C'est l'étape finale et cruciale à partir de laquelle prennent effet les assurances biennales, décennales et de

   parfait achèvement des entreprises.  

 

La rénovation énergétique d'un bien immobilier :

 

- C’est en augmenter sa valeur : le coût des énergies ne cessant d’augmenter, la consommation d'énergie d’un habitat ou de locaux professionnels impacte de plus en plus sa valeur (jusqu'à 35%). Dans les années à venir, cet impact deviendra de plus en plus important au point de rendre difficile la vente d'un bien énergivore. (voir article de presse réalisé par la  Chambre des notaires de Paris en cliquant ici)

 

- C’est améliorer de façon très sensible son confort thermique : après une rénovation énergétique,  le confort thermique des locaux se trouve notamment amélioré. En effet la sensation de froid au contact d’un sol non isolé ou par le rayonnement ressenti à proximité des murs et fenêtres, aura disparu.

De même les infiltrations d’air parasites, à la sensation désagréable (notamment au repos), auront été traitées et éliminées.  

 

- C’est diviser la facture de chauffage par 2, par 3 et parfois jusqu’à 4 par la réduction des déperditions de chaleur de vos locaux et par la possibilité de diminuer de 2° à 3° (soit 14% à 21% d’économie supplémentaire de chauffage) la température intérieure en raison de l’absence de surfaces froides dans les pièces.  

 

Afin d’illustrer ce point, il faut prendre en compte que la température ressentie par l'individu correspond à la moyenne entre la température de l'air et la température des parois de la pièce dans laquelle il se trouve. Par défaut d'isolation des murs, des fenêtres, des sols...... plus les parois sont froides, et plus il est nécessaire d'élever la température de l'air en augmentant la demande de chauffage.

 

- C'est respecter la règlemention thermique RT ex élément par élément  (bâtiment  - de 1000m2) :  la  règlementation thermique RT ex élément par élément est définie par l’arrêté du 3 mai 2017 modifiant l’arrêté du 3 mai 2007 qui fixe les performances thermiques minimales à atteindre :

 

          o pour les parois opaques (murs en contact avec l’extérieur, planchers de combles perdus, rampants de

             toiture, planchers bas donnant sur un local non chauffé……),

          o pour les parois vitrées,

          o pour les systèmes de chauffage (chaudières et pompes à chaleur).

 

- C'est respecter les caractéristiques techniques et les critères de performances des matériaux et matériels à mettre en œuvre (définis par l’article 18 bis de l’annexe IV au CGI) pour bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Energétique (C.I.T.E). 

 

Une rénovation énergétique porte en préalable à tout remplacement du système de production de chaleur, sur la réduction des déperditions thermiques qui sont les pertes de chaleur que subit un bâtiment par ses parois et ses échanges de fluide avec l'extérieur. Elles sont d'autant plus importantes lorsque l'isolation thermique est faible. Les transferts thermiques se font toujours des zones les  plus chaudes vers les zones les plus froides.

 

Les déperditions thermiques se produisent de trois façons :

 

•les déperditions à travers les parois, dites surfaciques ;

•les déperditions par ponts thermiques ;

•les déperditions par renouvellement de l’air intérieur.

 

Les critères de performances des matériaux et matériels destinés à réduire les déperditions thermiques sont notamment définis par :

 

- Le Lambda qui exprime la conductibilité thermique d’un matériau. Elle indique la quantité de chaleur qui se propage en 1 seconde à travers 1m2 d’un matériau épais d’un mètre lorsque la différence de température entre les 2 faces est de 1° K. Plus le lambba est faible, moins le matériau laisse perdre de chaleur pour une même épaisseur. Les meilleures laines de verre ont un lambba de 0.030. Une paroi en béton banché a un lambda de 2. Il est 66 fois plus conducteur de chaleur que la laine de verre.

 

- La résistance thermique  R qui dépend de l’épaisseur et de la conductibilité thermique d’un matériau.

R = Epaisseur / Lambda  (épaisseur en mètre). Elle s’exprime en m2K/W. Plus le R est élevé, plus le matériau est isolant.

 

- Le coefficient de transmission thermique U qui qualifie la performance énergétique d’une paroi et s’exprime en W/m2K. Plus le U est faible, plus la paroi est isolante.  U = 1/R. (une fenêtre performante aura un Uw (w pour window) inférieur ou égal à 1.1).

 

Economies energetiques apres travaux Travaux de renovation energétique Valorisation d'un bien après rénovation
Logo demande de devis